top of page

La traduction au cœur de la catastrophe du submersible Titan


une vue d'un rivage surplombant l'océan représentant les nuances linguistiques dans la traduction de l'événement de l'implosion du submersible Titan

Dans les profondeurs de l’océan, où le mystère et la découverte s’entremêlent, une catastrophe imprévue s’est produite, mettant en lumière la valeur profonde de la langue et de la traduction. Alors que la nouvelle de l’implosion du submersible Titan d’OceanGate circule de la profondeur de l’Atlantique Nord, il est évident que l’exactitude et la précision de la traduction sont essentielles pour démêler les faits. Dans ce billet, nous discernons les nuances entre un sous-marin et un submersible, tout en nous penchant sur les traductions fautives en français qui ont fait la une à la suite de cet événement tragique. Lisez la suite pour naviguer dans les eaux agitées de la langue, et découvrir l’importance d’une traduction juste.


Pour une navigation rapide :


La différence entre un sous-marin et un submersible


Avant d’aborder l’importance d’une traduction précise, clarifions la distinction entre les sous-marins et les submersibles. Bien que ces termes soient souvent employés de manière interchangeable dans l’actualité, il existe des différences marquées entre les deux vaisseaux.


Les sous-marins sont des vaisseaux autopropulsés capables de fonctionner de manière autonome sous l’eau. Ils sont principalement utilisés à des fins militaires ou de recherche scientifique. Les submersibles, quant à eux, sont de petits vaisseaux spécialement conçus pour descendre et remonter dans la colonne d’eau. Ils sont généralement utilisés pour l’exploration scientifique, la recherche sous-marine ou les activités commerciales. Contrairement aux sous-marins qui sont des vaisseaux autonomes, les submersibles nécessitent le soutien d’un navire ou d’une plateforme de surface.


En anglais, le terme sub est souvent employé comme abréviation de submarine (sous-marin) et submersible, ce qui ajoute à l’interchangeabilité de ces termes lorsqu’il s’agit de vaisseaux sous-marins tous confondus. Quant au français, la nuance réside dans l’usage du terme en tant qu’adjectif, ce qui peut prêter à confusion. En effet, les adjectifs sous-marin et submersible sont synonymes, cependant, un sous-marin diffère largement d’un submersible tel que définit précédemment.


Lever le voile sur les erreurs de traduction


Dans le contexte de la récente nouvelle de l’implosion du submersible Titan, la distinction entre un sous-marin et un submersible devient particulièrement pertinente. En traduisant et en différenciant correctement les deux termes, nous pouvons assurer la clarté et l’interprétation dans la communication des spécificités de l’incident tragique du submersible Titan.


Une recherche booléenne sur Google a permis de mettre en lumière l’interchangeabilité des termes Titan submarine et Titan submersible utilisés dans les médias. Les médias anglais et français ont employé ces termes de manière interchangeable pour se référer au submersible Titan. Toutefois, une observation minutieuse révèle que les médias français ont commis un plus grand nombre d’erreurs de traduction.

Résultats de la recherche sur Google représentant la fréquence d'utilisation des termes sous-marin et submersible

Une recherche booléenne sur Google est une technique de recherche qui permet d’obtenir des résultats plus précis et plus ciblés à l’aide d’opérateurs booléens (des mots spécifiques et le symbole de guillemets anglais). Dans ce cas, une recherche booléenne sur Google a permis de découvrir la fréquence et l’utilisation de termes anglais comme Titan submarine, Titan submersible et de leurs équivalents français liés à l’incident du submersible Titan.


Les résultats de la recherche révèlent que les médias anglais utilisent généralement les termes correctement, Titan submersible ayant beaucoup plus de résultats de recherche (217 millions) que son équivalent fautif Titan submarine. Cependant, les médias québécois et français semblent utiliser les termes de manière interchangeable et ont même traduit Titan sub par « sous-marin » plus souvent que par le terme juste « submersible ». Cela suggère un malentendu ou une mauvaise interprétation des différences techniques entre les deux termes dans les médias en langue française.


Il est essentiel de veiller à la précision dans la traduction pour résoudre ces interférences linguistiques et s’assurer que la terminologie est correctement employée dans la communication des détails de l’incident liés à l’exploration sous-marine d’OceanGate. Les traducteurs professionnels s’engagent à fournir des traductions précises qui préservent l’intégrité de la terminologie spécialisée et évitent toute confusion ou tout malentendu.


Les conséquences d’une traduction inexacte


La diffusion d’informations inexactes


La présence de traductions erronées dans les médias autour de l’implosion du submersible Titan peut diffuser des informations inexactes. Les termes « sous-marin » et « submersible » employés à tort de manière interchangeable ou traduits de manière inexacte créent une confusion auprès du public francophone. Cette désinformation peut influer sur la perception et la compréhension de l’incident par le public, pouvant conduire à des malentendus ou à des interprétations erronées.


La perte de crédibilité et de confiance


Les traductions fautives nuisent à la crédibilité et à la fiabilité des médias. Le public compte sur la précision des reportages et des traductions pour se tenir informé, et prendre des décisions en connaissance de cause. Le manque d’exactitude des traductions fournies par les médias, notamment dans des contextes techniques comme celui de l’exploration sous-marine d’OceanGate, suscite des doutes quant à la fiabilité et au professionnalisme de la source. Cette perte de crédibilité peut entraîner des conséquences à long terme pour les médias et leur réputation.


Des risques de sécurité


Des traductions inexactes peuvent entraîner des risques de sécurité. Si les médias qualifient à tort le vaisseau Titan de « sous-marin » au lieu de « submersible », ils peuvent répandre des idées fausses sur les capacités et les procédures opérationnelles du vaisseau. Ces informations erronées peuvent induire en erreur des personnes dont la sécurité dépend d’informations exactes, ce qui peut conduire à des pratiques dangereuses ou à des malentendus entre les acteurs de l’industrie.


Les enjeux de collaboration internationale


Les traductions erronées dans les médias peuvent entraver les collaborations internationales ou encore régionales compte tenu du bilinguisme au Canada. Une communication claire et précise est essentielle pour une collaboration efficace et un partage de connaissances entre professionnels de régions ou de pays différents. De ce fait, les traductions fautives créent des obstacles et des malentendus entre les experts francophones et leurs homologues anglophones, ce qui peut nuir à l’échange d’informations importantes, à la recherche et aux progrès dans le domaine.


L’effet négatif sur la réputation de l’industrie


La prévalence de traductions erronées dans les médias peut nuire à la réputation de l’industrie de l’exploration sous-marine dans son ensemble. Elle peut donner l’impression que l’industrie manque d’attention aux détails ou ne donne pas la priorité à une communication précise. Cette réputation négative peut affecter les opportunités de financement, les partenariats et la position générale de l’industrie aux yeux du public, des investisseurs potentiels ou encore des organismes de réglementation.


Des implications similaires peuvent survenir dans le monde des affaires pour les entreprises et les professionnels en présence de traduction inexacte. La diffusion de mauvaises informations, la perte de crédibilité et de confiance, les risques de sécurité, les enjeux de collaboration internationale et les effets négatifs sur la réputation sont également pertinents dans le contexte des affaires. La confiance est primordiale dans le monde des affaires, et les traductions fautives peuvent éroder la crédibilité des entreprises, entravant ainsi leur croissance et leur succès.


Combler les lacunes linguistiques dans les industries spécialisées


Dans le domaine de la traduction spécialisée, les traducteurs professionnels sont des partenaires fiables chargés de combler les lacunes linguistiques. Tout comme le submersible Titan d’OceanGate visait à dévoiler les secrets des profondeurs sous-marines, les traducteurs professionnels s’efforcent de dévoiler les complexités des interférences linguistiques et de la communication.


Soucieux du professionnalisme et de l’exactitude de leurs traductions, les traducteurs professionnels s’associent à des organismes réputés comme l’OTTIAQ, l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec. Les traducteurs agréés respectent des normes rigoureuses en matière de qualité, de compétence et d’éthique dans l’industrie de la traduction.


La mission et la déontologie de l’OTTIAQ consistent à protéger le public en promouvant l’excellence des services de traduction et d’interprétation. Son slogan « Ne laissez pas une mauvaise traduction avoir le dernier mot » résume bien l’engagement des traducteurs professionnels à fournir des traductions précises et fiables dans des secteurs spécialisés.


Conclusion : le développement des affaires grâce à la traduction professionnelle


Tout comme les médias doivent veiller à l’exactitude des traductions pour fournir des informations fiables, les entreprises et les professionnels se doivent de le faire pour préserver leur professionnalisme, instaurer la confiance avec leurs partenaires et leurs clients, et éviter d'éventuels enjeux juridiques ou opérationnels.


Les entreprises qui se soucient des conséquences d’une mauvaise traduction et qui font appel à des services de traduction professionnels contribuent à une communication claire et précise, au renforcement de leurs relations, à l’amélioration de leur réputation et à leur réussite globale.


Ne laissez pas les obstacles linguistiques entraver la croissance de votre entreprise. Faites appel à des services de traduction professionnels pour vous assurer une communication précise, et nouer de solides relations d’affaires bilingues français-anglais.

7 vues

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page